Accès membre
Présentation

Historique

Lors de la formation de la région administrative de la Chaudière-Appalaches en 1989, le besoin s’est fait sentir, chez les groupes de femmes, de se donner un lieu d’échange et de solidarité. En mai 1991, une rencontre a permis de réunir 49 représentantes de groupes de femmes de la région qui ont pris la décision de créer une instance représentative sur le plan régional. C’est ainsi que, avec l’appui du Conseil du statut de la femme (CSF), la Table de concertation des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches est née. Un an plus tard, l'organisme renommé « Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches » se fait reconnaître comme partenaire régional du développement et obtient un siège au conseil d’administration du Conseil régional de concertation et de développement. Depuis sa création, le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches a toujours eu le souci de réunir ses membres afin de leur offrir un lieu de solidarité et d’échange privilégié.

Vision

Définir, établir, atteindre L'ÉGALITÉ politique, économique, culturelle, personelle, sociale et juridique entre les femmes et les hommes de la Chaudière-Appalaches.

Mission 

Le Réseau est un regroupement régional de groupes de femmes qui travaillent à la défense des droits et à l'amélioration des conditions de vie des femmes.
Un regroupement régional qui :
- Appuie ses membres sur des enjeux communs liés aux droits des femmes,
- Représente ses membres auprès des instances politiques et publiques,
- Favorise la concertation entre ses membres,
- Constitue un lieu d'actions et d'échanges d'informations, de connaissances et d'expertises en matière de droits des femmes. 

Valeurs 

Le Réseau adhère aux valeurs féministes d’égalité, d’équité, de solidarité et de justice sociale. Il préconise un fonctionnement démocratique et respecte les groupes de femmes dans leur diversité, leur autonomie et leurs différences.

Le Réseau travaille en solidarité avec tout groupe ou regroupement partageant ses valeurs.

Signet 2014

 

entente 2

hypersexualisation

entrepreneuriat feminin

sante femme

metiers avenir

analyse sexes