Accès membre
Nouvelles et Activités
Communiqué de presse

Visons l’équité, la diversité et l’inclusion en politique municipale en Chaudière-Appalaches !

 

Lévis, le 9 novembre 2022 – Le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA) souhaite rendre public le projet Défi parité+ EDI. Issu d’un financement du Ministère Femmes et Égalité des genres Canada, ce projet est réalisé à la suite d’une entente de services entre le RGFCA et le Groupe Femmes, Politique et Démocratie (GFPD).Ce projet national se déroule jusqu’au printemps 2024 et invite les municipalités régionales de comté (MRC) et les municipalités à élaborer une politique d’égalité ainsi qu’un plan d’action favorisant l’atteinte de l’égalité de fait entre les femmes et les hommes sur leur territoire respectif, sous le prisme de l’analyse comparative entre les sexes et intersectionnelle (ACS+).


Le RGFCA a donc la mission d’accompagner et de soutenir la formation de comités mixtes d’égalité EDI composés d’élu.e.s, de fonctionnaires des MRC, de citoyen.ne.s ainsi que des municipalités participantes dans l’élaboration de politiques et de plans d’action qui les accompagnent. L’objectif est double : 1-lutter contre les obstacles systémiques à la sous-représentation des femmes en politique et au sein des instances municipales en Chaudière-Appalaches et 2-modifier les structures administratives et sociales du milieu municipal pour qu’il soit plus accueillant pour les femmes de tous les horizons (les femmes racisées, celles de la communauté LGBTQ2, les nouvelles arrivantes, les jeunes femmes et celles âgées, les femmes ayant un faible revenu et celles en situation de handicap).

 

Ce projet est particulièrement important en Chaudière-Appalaches considérant que la région représente 12% des municipalités du Québec et se situe au dernier rang sur 17 en termes de parité au sein des conseils municipaux. « L’inclusion et l’égalité au sein des instances publiques et décisionnelles sont importantes et bénéfiques pour celles-ci. Non seulement les impacts positifs liés à la diversité des lieux de pouvoir sont nombreux mais ils contribuent à favoriser une prise de décision plus objective qui permet de représenter l’ensemble des citoyen.ne.s », explique Caroline Hamel, agente de projet responsable du Défi parité+ EDI au RGFCA. L’organisme souhaite que cette initiative permette d’insuffler une culture d’inclusivité et d’engagement dans la région permettant d’atteindre une représentation paritaire des conseils d’administration et des conseils municipaux sur le territoire.


Source : Caroline Hamel, Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches 418-831-7588 / Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

Pour consulter le communiqué de presse complet.

 


 
Communiqué de presse

 

Lancement d’un plan d’action régional de concertation pour la santé et le bien-être des femmes en Chaudière-Appalaches

 

Lévis, 13 octobre 2022Le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA) et le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) souhaitent faire l’annonce publique d’un plan d’action régional de concertation pour la santé et le bien-être des femmes. Plus de 15 organismes et organisations de la région de Chaudière-Appalaches sont réuni.es aujourd’hui à l’occasion du lancement.

 

Le financement de ce plan d’action régional s’inscrit dans le cadre de la mesure 5 du Plan d’action santé et bien-être des femmes 2020-2024, du gouvernement du Québec et plus particulièrement dans l’orientation 1 et l’objectif 2 qui vise à « intégrer les besoins des femmes à la planification nationale, régionale et locale des soins et des services » et de « promouvoir la collaboration avec les partenaires ». Il s’agit d’un projet de collaboration et de concertation ayant pour but de consolider les partenariats entre le réseau de la santé et des services sociaux et le réseau communautaire travaillant en santé et bien-être des femmes. Cette démarche est rendu possible grâce à l’entente de collaboration entre le CISSS-CA et le RGFCA.

Issue d’une démarche de concertation ayant démarré en octobre dernier, près de 30 organismes et organisations de Chaudière-Appalaches ont participé.es aux différentes rencontres ayant menées à la co-construction de ce plan d’action. Ces rencontres ont permis aux représentantes des différents organismes de nommer les enjeux vécus et observés affectant la santé et le bien-être des femmes sur l’ensemble du territoire. Bien qu’il soit difficile de couvrir tous ces enjeux spécifiques, il semble important d’en nommer quelques-uns :

  • La centralisation des services à Québec ou à Lévis amène les femmes à devoir voyager de longues distances, parfois à plusieurs reprises afin d’accéder aux soins et services.
  • Les femmes en situation de vulnérabilité sont de plus en plus isolées et la pandémie n’a fait qu’exacerber cette réalité. Les problèmes de santé mentale sont observés par l’ensemble des représentantes présentes lors de la concertation.
  • Il existe un manque important de données genrées et actualisées au niveau de Chaudière-Appalaches permettant d’avoir une vision globale de la situation de santé des femmes. Les quelques données nationales et régionales disponibles permettent de faire le constat d’un recul de la condition des femmes et une augmentation des inégalités de santé.
  • Ce sont des femmes qui travaillent dans le milieu de la santé et au sein des organismes communautaires. Elles sont épuisées, surmenées et tiennent le système de santé et le tissu social à bout de bras.

Enfin, comme le mentionne la directrice générale du RGFCA, Karine Drolet, « l’ensemble des organismes réunis pour l’occasion tiennent à rappeler que l’accès à la santé, c’est beaucoup plus que l’accès aux soins et aux services. Il est impératif de mettre les femmes au cœur de cette démarche de concertation et de leur donner le pouvoir d’améliorer leur condition de vie ainsi que l’accessibilité aux soins et services de santé. En ce sens, cette mesure de concertation régionale est essentielle en Chaudière-Appalaches. »


 

Pour consulter le communiqué complet

Pour plus d'informations:  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
Rapport de recherche sur la charge mentale des travailleuses

SYNTHÈSE Charge mentale F P-S Page 01

Les travailleuses de la région de Chaudière-Appalaches ont subi les contrecoups de la pandémie de plusieurs façons, notamment par l’alourdissement de leur charge mentale. Plusieurs facteurs semblent être en cause : le travail de planification et d’organisation de la vie familiale, les soins et l’attention à offrir à leurs proches, l’isolement au sein de la famille et les nouveaux défis de la vie professionnelle en contexte de pandémie. Ce webinaire présentera les résultats d’une recherche menée par le Centre de recherche sociale appliquée (CRSA) dans la région à partir du vécu d’une vingtaine de femmes travailleuses et rappellera quelques leviers de transformations sociales permettant de mieux soutenir les femmes.

Ce projet est soutenu par le Secrétariat à la condition féminine et les partenaires de l’Entente sectorielle de développement en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans la région de la Chaudière-Appalaches 2022-2024, soit : le ministère des Affaires municipales et de l’Habitation, le Centre de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches, les 9 MRC et la Ville de Lévis, les 4 centres de services scolaires et le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches.

 

Pour le rapport complet : ICI

Pour la synthèse : ICI

 
Vidéos des groupes membres


RGFCA_présente_ses_vidéos.png

 

Pour faire connaître les groupes de femmes de Chaudière-Appalaches et de présenter leur travail dans la région, le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA) présente 11 vidéos. Ces vidéos mettent en valeur les 23 groupes de femmes de la région, dont 10 représentent leur secteur d’activités soit : l’entrepreneuriat féminin, la périnatalité, les maisons d’hébergement pour les femmes et les enfants victimes de violence conjugale, les centres femmes, les fermières, les agricultrices, les comités femmes de syndicat, le centre d’aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel de la Rive-Sud. En prime, une vidéo sur le RGFCA a aussi été créée pour expliquer sa mission régionale en défense collective des droits des femmes. 

Dans ces magnifiques vidéos, les travailleuses des groupes de femmes présentent la mission, les enjeux et les activités de leur secteur d’activités. L’objectif de ce projet c’est que le public découvre ou en apprenne davantage sur les groupes de femmes qui oeuvrent dans la région depuis 20 voire même 30 ans. Ces capsules vidéo donneront une visibilité aux groupes de femmes qui sont indispensables pour le filet social de notre région.

 

Pour visionner les vidéos :

1. Le réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches

2. Evol

3. Ressource-Naissance

4. Les maisons d’hébergement

5. Les fermières

6. Les agricultrices de Chaudière-Appalaches

7. Les syndicats

8. Connexion emploi ressource femmes

9. Les centres femmes

10. CALACS

11. Espace Mélilot

 


Pour plus d'information au sujet des vidéos, écrire à Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 
Lancement d'une campagne de sensibilisation sur l'hypersexualisation de la société

Le Réseau des groupes de femmes Chaudière Appalaches souhaite rendre public le lancement d’une campagne de sensibilisation régionale sur l’hypersexualisation de la société. Celle-ci est destinée à l’ensemble des élèves du secondaire des quatre centres de services scolaires de la région. Il s’agit d’une initiative menée dans le cadre de l'Entente sectorielle de développement en matière d’égalité entre les femmes et les hommes dans la région de la Chaudière-Appalaches afin de promouvoir des modèles et des comportements égalitaires auprès des jeunes de 12 à 17 ans.

 

Pour le communiqué, cliquer ici.

Pour plus de détails, consulter le site internet : Campagne de sensibilisation sur l'hypersexualisation de la société (tonrole.ca)

 

Bandeau web HS-150dpi

 
Lancement d’un nouveau projet s’attaquant à l’âgisme envers les femmes en Chaudière-Appalaches

Lévis, le 9 mars 2022 – Le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA) souhaite faire l’annonce publique de son nouveau projet STOP à l’âgisme envers les femmes en Chaudière-Appalaches financé par le ministère Femmes et Égalité des genres Canada, plus précisément par le Fonds de réponse et de relance féministes, qui appuie des projets proposant des changements systémiques pour l’amélioration des conditions de vie des femmes.

« Depuis le début de la pandémie, nous constatons l’importance de mettre en place des mesures pour répondre aux obstacles que vivent les femmes aînées. L’annonce d’aujourd’hui réaffirme l’engagement du gouvernement du Canada permettant à ces organismes de continuer à aider les personnes qui en ont le plus besoin. Félicitations au Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches pour le lancement de leur projet ! »

— L’honorable Marci Ien, députée, C.P., ministre des Femmes et de l’Égalité des genres et de la Jeunesse

Ce nouveau projet a pour objectif de s’attaquer aux causes structurelles de l’isolement et de la mise à l’écart des femmes aînées en Chaudière-Appalaches que la pandémie a mis en lumière. Dans le cadre de celui-ci, le RGFCA réalisera une recherche-action en collaboration avec un collectif de chercheuses afin de proposer des leviers de transformation sociale aux élu.e.s de la région sur trois grands axes, en l’occurrence (1) favoriser la participation des femmes aînées à la vie démocratique, sociale et politique, (2) favoriser leur accès aux ressources-clés ainsi que (3) favoriser la création d’un environnement sécuritaire pour toutes. Pour rendre possible cette recherche-action, le RGFCA compte sur la participation des femmes aînées de la région, notamment par le biais de ses 23 groupes de femmes membres.

« Ce qui est important dans ce projet, c’est qu’il a pour but de s’attaquer aux structures âgistes de la société et non d’amener les femmes elles-mêmes à effectuer des changements dans leur mode de vie. L’idée c’est que le changement dans les structures améliore les conditions de vie des femmes aînées sans mettre la responsabilité sur leurs épaules pour effectuer ces changements », explique la directrice générale du RGFCA, Karine Drolet.

 


 

Pour le communiqué complet, cliquez ici.

Pour plus d'informations :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .
 
Engagez-vous pour le communautaire 2022

Gabarit Carton rouge-1-1Toute l’équipe de travail du Réseau des groupes de femmes de Chaudière-Appalaches (RGFCA) est mobilisée dans le cadre de la Campagne nationale Engagez-vous pour le communautaire 2022.

 

Le RGFCA revendique la reconnaissance du FILET SOCIAL. La pandémie a eu des répercussions majeures sur les groupes de femmes et les femmes de la région. Ce sont les personnes en situation de vulnérabilité qui sont les plus touchées par la pandémie. Jamais avons-nous autant compté sur le communautaire pour répondre aux besoins de la population. Les groupes de femmes en Chaudière-Appalaches étaient présents dans tous les secteurs d’activités : les maisons d’hébergement pour les victimes de violence conjugale, les centres-femmes, le centre d’aide et de lutte pour les agressions à caractère sexuel (CALACS de la Rive-Sud), les associations féminines (les fermières, les AFÉAS), les organismes en employabilité féminine, en entrepreneuriat féminin, en habitation, en périnatalité, les comités femmes de syndicats et les agricultrices.

 

Le RGFCA demande au gouvernement que les organismes bénéficient davantage de FINANCEMENT à la MISSION (au lieu du financement par projet) et qu’il soit calculé en fonction de la hausse des coûts de la vie.

 

Les organismes d’action communautaire autonome de tout le Québec participent à une vague massive de quatre jours d’actions, de grèves et de fermetures rotatives du 21 au 24 février. Du jamais vu au Québec!

 
Création d'un réseau de soutien et de solidarité entre élues

Dans le cadre du projet Ensemble vers la parité et l’égalité en Chaudière-Appalaches, le Réseau des groupes de femmes Chaudière-Appalaches (RGFCA) a effectué un sondage pour évaluer les besoins des élues de sa région dans le but de poser des actions pour favoriser l’implication des femmes en politique municipale.

Suivant les réponses reçues à ce sondage, le RGFCA dénote que plus de la moitié des femmes en politique municipale souhaiterait faire partie d’un réseau régional d’élues afin de favoriser le soutien et l’échange entre elles. En l’occurrence, le fait de pouvoir échanger avec d’autres élues à l’extérieur de son conseil municipal serait central.

Vous êtes une élue de la politique municipale en Chaudière-Appalaches? Signifiez votre intérêt à faire partie d'un tel réseau de soutien et de solidarité en vous inscrivant ici.

 

Pour informations :  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 

entente 2

hypersexualisation

entrepreneuriat feminin

sante femme

metiers avenir

analyse sexes

xxx-clips-online